2020

une année particulière

paysames @johannegicquel auteure peintre photographe

Année quelque peu blanche pour les artistes et les non-essentiels, cause Covid.

Des expositions annulées, reportées à des jours "meilleurs" (je mets entre " "  car ça ne veut vraiment rien dire).

J'aurai tout de même réussi à en mener une exposition à terme, à Concarneau, dans les locaux de la brasserie coopérative Tri Martolod. Merci.

 

Bref, l'année aura été une de celle qui sont dédiées à la réflexion et à la mise en place de projets (avec le maquettage de futures collections de livres et de jeux et de cartes, etc) car mon idée fixe reste constante : monter ma maison d'édition nature et poésie. J'aurai tout de même édité "Rencontre au bout du Brin", mon premier conte pour enfants, qui attendaient dans les cartons depuis, oh, quelques lunes.

 

Sondage en ligne d'ailleurs pour qui serait intéressé par la diffusion de mes ouvrages à venir.

 

Bref, 2020 était une année de transition, avec l'aboutissement d'un grand gros projet, cher à mon cœur : Paysâmes.

Pour le mener à bien, j'aurai profité de la pause imposée par le confinement pour lancer une campagne de financement participatif. Un grand gros chantier, que j'ai adoré mener, d'autant qu'il m'aura permis d'aller à la rencontre de plein d'(h)êtres riches : des paysannes, des femmes et des artistes, aussi.

Le livre, lui, est désormais bien réel et à commander.

 

Oui, une année de transition avec l'aboutissement de ce livre, qui signe la fin d'une période de vie, avec un déménagement à Concarneau également.

 


Rencontre au bout du Brin : un conte sur la rencontre édité

Envie de parler de rencontre, de la vie, avec poésie : là est tout l'objet de "Rencontre au bout du Brin".

C'est l'histoire de Lili et Do, deux êtres que tout sépare (a priori) et qui vont se rencontrer au détour d'un brin d'herbe.

Alors, ils se raconteront. Et ils se rencontreront.

Pour les enfants dès 7 ans et... apprécié des plus grands et même des ados de 16  ans. (retour d'une maman).

 

2021 ? Il sera temps de faire connaître ledit conte, car 2020, je n'en ai guère eu le temps (avec une impressionà quelques jours de Noël), emportée dans le tourbillon de la vie.

 


exposition et salons

Salon du livre d'Auray

Un super moment de convivialité, où j'ai pu rerencontrer Michel Philippo et Marlène Tissot, romancière, poétesse, qui m'aura au final signé une préface du tonerre (vive, percutante).

Merci à l'Association des Artistes du Pays d'Auray pour l'invitation et la confiance renouvelée.

Merci pour les belles rencontres : avec Valérie Vittenet, Giulia...

Merci à Jean-Pierre Dupuich !