tome 2 : les zones humides

L'objet du livre :

Une invitation à découvrir les zones humides, ou la présence de l'eau (douce) est toute proche. Les zones humides : ce sont nos prairies, celles des fonds de vallée où les joncs occupent le terrain, nos abords des tous petits rus et les berges de nos belles rivières (parfois canalisées), les ripisylves et les tourbières...

Rencontre au sommet avec quelques demoiselles et des sauvageonnes carnivores.

Pour plancher su ce livre : Tiffany. En formation dans les métiers de l'édition, elle s'est emparée du sujet et vous fera part des avancées du projet très rapidement, bien sûr.

vous voulez soutenir le projet et mon activité ?

Devenez acteur du projet Bulles de vie en choisissant le titre de ce tome

Le projet avance à grands pas, la maquette également et nous voici déjà, à choisir le titre de l’ouvrage. Car c’est un exercice qui n’est pas des plus simple, et parce que nous souhaitons que vous soyez également impliqués dans le projet, nous vous demandons *si vous le voulez bien* de prendre le temps de choisir le titre que vous préférez parmi la liste à venir et de nous le partager en commentaire sous cet article ou sur le post de notre page Facebook. Si cette sélection de 10 titres que je vous propose ne vous convient pas, vous pouvez également nous partager vos idées que nous lirons avec soin !

 

Vous l’attendiez, voici la liste de titres !

 

-       Saut(e)s dans l’eau !

-       Cascades en rivières

-       Sources fleuries

-       Plouf dans l’eau !

-       Balade en forêt

-       Le trajet d’une goutte d’eau

-       Rivières et tourbières

-       Guidé par la brume

-       Mené par la baguette (du sourcier)

-       Enfile tes bottes !

 

Le choix est divers et varié, certains sont sobres tandis que d’autres sont plus imagés afin de vous laisser plusieurs possibilités.

 

À vous de jouer !

 

Tiffany

Poème breton pour un livre illustratif de cette région

Telles une ode à la Bretagne, les livres photos de la collection Bulles de vie valorisent la biodiversité ambiante de cette région et encouragent à sa découverte. Alors quoi de mieux qu’un poème breton pour en annoncer le contenu. Car en effet, le poème que je m’apprête à vous dévoiler, écrit par Rozenn Aër une femme bretonne, sera présent pour illustrer les zones humides. Il fait honneur à la Bretagne en imageant les sources bretonnes comme les rivières, les tourbières et autres lieux humides.

 

J’espère qu’il vous plaira,

 

Tiffany

Etouez ar vein hag an haleg

Etouez ar brouan hag an esk

An dour a ziboub ouz an douar

Reded a ra war an hent karr

Great e deus eur venojenn

Etre ar gwez hag ar reier gwenn

Reded a ra eb ehan an eienenn

Skedi a ra gant ar sklerijenn

Skeudenn or buez-ni eo

Tehed a ra eb dizro

Ma peus anken deuit d’e gwelet 

An dour o reded, a ro nerz d’ar spered

 

 

Entre les pierres et les saules

Entre les joncs et les roseaux

L’eau surgit de la terre

Elle coule sur le chemin

Elle a fait son cours

Entre les arbres et les rochers

Elle court sans jamais s’arrêter la source

Elle scintille dans la lumière

C’est l’image de notre vie

Elle fuit sans retour

Si vous êtes anxieux, venez voir

L’eau qui court, elle renforce l’esprit

 

 


Aidez-nous en participant au financement de ce projet

Avant d’appréhender le monde par nous-même, on fait la rencontre d’autres cultures, d’autres paysages, d’autres points de vue par l’intermédiaire des livres. Nous grandissons, nous voyageons, nous nous cultivons grâce à la lecture. C’est ce qui le rend si beau, cet objet de mémoire. C’est ce qui m’a guidé dans mon choix d’orientation.

 

Aujourd'hui j’ai la chance de pouvoir vous parler de Bulles de vie, que vous connaissez sûrement si vous suivez cette page. Mais si vous connaissez Cour(s) au jardin, vous ne me connaissez pas encore, voilà pourquoi je me permets de m’exprimer à ce sujet. Les points de vue sont divers et il est toujours intéressant d’entendre d’autres discours.

 

Bulles de vie, c’est quoi ? D’accord, c’est un livre photos. D’accord, c’est un livre photos sur la nature. Mais c’est quoi d’autre ? Car ce n’est pas tout. Derrière Bulles de vie, il y a tout un écosystème à découvrir, un projet de sensibilisation, un travail technique de photographie et d’écriture. L’art comme un vecteur aux différents enjeux environnementaux. L’art et la culture, toujours, pour nous en apprendre plus sur ce que nous ignorons.

 

On se prête alors au jeu, on découvre en gros, en large, grâce à la macrophotographie. Ça fait peur la première fois, la deuxième fois aussi (surtout face aux petites bêtes plus si petites que ça), puis finalement ça va. On s’interroge, on se dit « c’est quoi ça ? ». En bref, on apprend. Même à 20, 30, 60 ans. C’est beau l’ignorance, ça veut dire qu’il reste encore plein de trucs à apprendre. Et pourquoi pas en s’amusant ?

 

En gros Bulles de vie, c’est un peu tout ce que je viens de dire. Un projet humain quoi.

 

Si vous n’avez toujours pas lu premier tome Cour(s) au jardin et que vous souhaitez participer au financement des deux ouvrages qui suivent, je vous invite à cliquer sur le bouton « je soutiens le projet en direct » en bas de page. Celui-ci vous mènera sur la page qui récapitule les différentes contreparties que vous obtiendrez en échange d’un don de votre part.

 

En plus d’obtenir un livre photos, vous participerez à la réalisation des prochains ouvrages de la collection, ce qui nous aiderait grandement !

 

En attendant, c’est toi qui vois !

 

 

Tiffany

Une sélection d'images par Tiffany

Beauté subtile et délicate, la nature de mon point de vue renaît par la manière dont on la met en valeur. Quand nous faisons ressortir ce qu’il y a de beau chez nous par les vêtements et le maquillage, la nature brille par la façon dont nous la capturons, par la lumière et l’angle de prise de vue. Pour illustrer les zones humides, j’ai choisi de vous présenter une sélection de photos colorées par la teinte sépia. Que ce soit de façon intense, en nuance ou léger. Elle révèle les subtilités de la photographie par le contraste des lumières, la délicatesse des perles de rosée et la nature qui se meurt et qui revit.

Le travail sur la maquette

Quoi de mieux que de montrer quelques pages des nouveaux livres ? Et bien, pour commencer, voici 4 pages du futur tome consacré aux zones humides. Ici, plongée au coeur d'une ... ? Alors, vous avez trouvé ;-) !

Ecrire un livre, c'est aussi faire des rencontres

C’est un amoureux de notre planète, mais aussi et surtout des baleines, que nous avons rencontré le 18 avril. Julian Pondaven, directeur du réseau Cohérence, œuvre pour une eau pure, une agriculture durable. En bref, pour la protection de l’environnement. Il cite Cousteau « On aime ce qui nous a émerveillé, et on protège ce que l’on aime » pour amener une réflexion autour de cette notion de protection, pour sensibiliser aux respects de nos milieux. Julian évoque d’un côté ce qui devrait évoluer : le comportement des ménages, l’impact des pesticides, le problème des algues vertes… et d’un autre, il propose des solutions dans l’optique d’un bon cadre de vie, que ce soit d’un point de vue environnemental et social. « Il faut apprendre à faire différemment » et pour cela, quoi de mieux que de « toucher le cœur et la tête avec l’artistique » !