paysâmes

Etant donné l'importance de ce livre Paysâmes dans ma carrière, passée (j'ai été paysanne), actuelle (par l'énergie mise dans l'écriture de ce livre) et à venir, une rubrique toute dédiée a été créée Paysâmes

 

 

illustration nature Lili et Do @johannegicquel

un regard de femme - ex-paysanne

On a tous plusieurs vies. Ou on en aura tous plusieurs. Dans l'une d'entre elles, j'ai été paysanne. J'ai fait ce choix en 2006-2007 - je n'avais pas 30 ans mais le retour à la terre s'est imposé -, portée par l'envie d'être ce fameux "changement que l'on veut pour le monde".

Cette carrière-là faisait sens, à ce moment-là.

J'y ai trouvé beaucoup de satisfaction. Beaucoup de beau, dans le geste, dans ce que j'ai découvert, dans mes champs : de la vie, partout. De l'écologie, concrète, pour moi l'ex-étudiante (qui avait appris plein de choses théoriques). J'ai aussi vu l'engagement que ces métiers exigeaient, dans la durée. Le travail nécessaire pour produire en préservant la planète, tant que possible. J'ai aussi  vécu beaucoup de désillusions. La course aux terres, denrée qui se paie cher, aux sens premier et secondaire.

 

J'ai eu envie de raconter tout cela en croisant le regard avec d'autres faiseuses.

un livre qui raconte des femmes qui ont épousé la Terre (bretonne)

Paysâmes, ce sont des portraits, de femmes, en images et en mots.

Du noir et du blanc pour dire tous les gris de la vie. Une photo qui se veut "terrienne", réaliste, conforme à la vie de ces femmes. Foin de la pose - façon de parler.

Ce sont des femmes qui suent, qui transpirent, qui font pousser des légumes ou des vaches.

 

Ce sont des textes écrits au "je", parce que - en fille élevée dans le milieu agricole breton, paysanne 10 ans de ma vie moi-même -, je ne saurai prétendre être "neutre" quant aux questions et enjeux agricoles. Je revendique sinon un certain parti pris du moins une certaine liberté de ton.

Les femmes rencontrées pratiquent toutes une agriculture que l'on pourrait qualifier d'"alternative", bio ou marginale - s'agit d'être précautionneuse avec les mots tant le sujet est complexe - agribashing. Prudence.

 

Tout cela - mon histoire, celle de mes aïeules -, je l'évoque dans le livre. Dire qui je suis pour aussi raconter les autres femmes, ces souvent "invisibles".

La confrontation avec des femmes ayant accompagné les agricultrices, les ayant étudier, des interviews avec des femmes en fonction aujourd'hui (une porte-parole syndicale notamment) complètent le propos.

la genèse du projet

Le projet de faire un livre qui raconterait la vie paysanne est né en 2007-2008.

J'avais alors proposer un carnet de ferme à  une maison d'édition, qui avait retenu le projet (il avortera 18 mois plus tard : "la crise").

J'aimais expliquer mon quotidien, mes produits (pain, légumes), mes joies. Je me plaisais à rédiger des "p'tits mots" à mes AMAPiens (des mots de papier) ainsi que sur le site internet de la ferme. Entre recettes et anecdotes, il était évident que raconter le métier était apprécié, demandé, plébiscité, ... et nécessaire. De l'intérêt d'expliquer son métier, ses engagements et ses (bons) produits. 

La vie coule. L'activité agricole s'arrête pour moi (brutalement). Et renaît l'envie de parler des femmes en agriculture en 2018, avec cette fois un regard peut être un peu plus incisif - la faute à l'expérience (je souris).

Paysâmes est donc le fruit d'une longue gestation, pouvons-nous en convenir. ^^

le livre paysâmes

des portraits de femmes 

11 femmes rencontrées

des portraits mêlant la photo noir et blanc et l'écriture

des portraits qui racontent en creux l'agriculture bretonne d'aujourd'hui

 

des textes entre coups de gueule et chansons d'amour

aussi, parce que j'ai envie de dire la vie tout court

 

1 complémenterre

60 ans d'histoire agricolo-féminine bretonne des années 1960 à aujourd'hui évoqués, pour comprendre d'où "on" est parti et où on en est.

paysames : de l'origine de ce mot...

cette partie mêle des interviews (d'une sociologue, d'ex-conseillères ayant accompagné les agricultrices toute leur carrière), des éléments bibliographiques et chiffrés ainsi que des éléments de réflexion personnelle (terre et enjeux, prix vs coûts, ...) et des souvenirs.

 

un livre personnel, définitivement (je ne saurai dire mieux ^^)

 

concrètement

livre de 244 pages, format 20 x 30 cm, couverture souple, 910 g.

Papier qualitatif, issu de forêt gérées durablement

imprimé en Ille et Vilaine, 35, Bretagne

prix de vente public : 29 €

 

livraison à partir du 20 juin 2021.

 

où trouver Paysâmes ? La liste des lieux sur cette page.


Vos impressions ? :-)

Si vous voulez partager (d'ores et déjà) quelques mots, idées, remarques, merci : cet espace est pour vous.

Ps : modération mise en place (= vos message sont lus avant d'être affichés ici), histoire que ce site reste ce que j'ai envie qu'il soit : bienveillant et constructif.

Commentaires: 0