poète.sses

Paysâmes, ce sont aussi des rencontres avec une poétesse - Marlène Tissot - et un poète - Yann Morel.

Pour donner un supplément d'âme à Paysâmes.

Parce que l a poésie est vitale, quoi qu'on en dise.

la préface dans son intégralité
la préface de Paysâmes signée de Marlène Tissot

Marlène Tissot, auteure, poétesse, romancière

La femme, croisé sur un salon du livre breton (elle est du Sud) m'a plu de suite. Sa discrétion, ses yeux bleus qui vous transpercent et sa plume, fine, violente, qui dit merde au monde et oui à la vie, malgré tout. Alors, je me suis risquée (façon de parler) à lui demander une préface.

Je dois dire que une entrée en matière dans Paysâmes, signée par une femme, m'a paru mille fois plus opportun qu'un quelconque (même excellent) texte d'un homme.[...]

Marlène Tissot (dont le prénom est si évocateur), la femme, m'a séduite. Et je dois dire que sa préface m'a fort touchée. Elle a magnifiquement saisi le propos du livre et l'a superbement écrit. 


Chants de Terre, poème de Yann Morel pour Paysâmes de Johanne Gicquel
texte inédit de Yann Morel pour Paysâmes

Yann Morel, poète

Membre de la Société Française de Poésie, cet homme - qui a collaboré avec Philippe Pastor, musicien qui a composé Paysâme (au singulier) -, est un adepte de la poésie libre. Forcément, cela a résonné fort chez l'auteure que je suis, qui n'aime guère qu'écrire avec son cœur, loin des obligations imposées par une poésie qui se devrait être classique.

Bref. L'homme - et ce sera la seule contribution masculine dans le livre Paysâmes - a accepté de signer deux textes inédits. Pollution et Chants de Terre.