Enora

Quelques mots d'intro

 

Raconter une éleveuse qui a 3 porcs reproducteurs, expliquer comment elle nourrit 100 porcs qu'elle engraisse à l'année et comment elle produit 70 % de son aliment sur ses 40 ha de terre, soit.

Et ? Savoir qu'une ferme moyenne, c'est plutôt 200 truies et leur suite (à savoir quelques milliers de porcs produits par an), cela permet de mettre en perspective, de se demander peut être combien d'hectares sont/seraient nécessaires pour répondre aux exigences d'un "lien au sol" - autre notion qui sera explicitée, simplement (je crois savoir le faire).

Quant à l'humain-e, pour aussi ajouter à l'histoire, je vous raconterai (selon l'inspiration du moment, si l'envie est là, si c'est pertinent [...]) comment j'ai grandi dans une ferme devenue exploitation porcine, dans les années 70-80 - son cheptel comptait + 900 truies en 1996. Une ferme exemplaire par sa technicité. Et de vous narrer l'évolution de cette ferme, telle que vécue par la gamine puis l'ado que j'ai été. Des odeurs de paille aux odeurs ammoniaquées. De la joie d'étaler la paille, de voir les mises-bas aux inséminations artificielles et à l'incompréhension de ce système concentrationnaire - qui ne respecte ni l'animal ni l'homme - je le crois.

 (news de juin publiée sur la page du projet sur Ulule)