Gene

Texte libre, printemps 2021

 

La sortie du livre approche. Restait à réaliser un reportage. Celui de Gene, mon amie. Productrice d'oeufs. Enfin, comme elle dit dans un éclat de rire : "ce sont mes poules qui font des oeufs".

Retour du côté de Pluméliau pour aller à la rencontre de la femme. Gene en est à phase de transmission. Elle sera bientôt jeune (gene) retraitées. Encore un défi à relever : l'affaire n'est pas simple. Qui pour reprendre ? Comment et pour faire quoi ?

Gene, c'est un parcours de presque 30 ans en agriculture. Et quelques années de plus dans le para-agricole. La femme a été l'une des premières techniciennes porcs de la région. A se balader dans les campagnes avec dans le coffre des produits pas toujours très catholiques. Antibio, et toute la pharmacie. Ce qui lui a fait, un jour, dire stop.

Et de s'installer sur la ferme de son époux - devenu paysan, retourné à la terre.

Son installation ? Leur installation ? Ce sera un début de production en chèvres, pas bio. Et puis, après la déconfiture (une laiterie qui arrête de collecter le lait, pas assez de demandes et/ou trop de producteurs), vient l'heure des interrogations. Faire quoi ? Rebondir ? ...

Ce sera poules pondeuses, en bio, et en vente directe - Gene, en éternelle bavarde, elle le confesse allégrement ! - veut du contact, des relations, de l'humain. Parce que les poules, ben, ça parle pas trop.

Et puis, sur la ferme, il y aura désormais des jolies blondes - Môsieur aime les blondes. Les vaches d'Aquitaine. Ca fait sens, pour lui, pour les sols. Question agronomie.

Ils sont beaux, d'ailleurs, ces champs constellés de pissenlits, en ce début avril, entourés de prunelliers en fleurs, de fusains qui débourrent, d'osiers aux branches orangées qui repartent. 

Joli. Bucolique.

Pourtant, je me rappelle Gene me raconter les reproches vécus, les locaux qui se plaignent - dans ce pays pourtant ravagé par le remembrement : "les chemins ne sont pas propres, les fruits tombent des branches, ...". Les mêmes fruits qui font le bonheur aujourd'hui des promeneurs.

Faut la foi parfois. Gene, elle l'a. Toujours.

 

Son portrait dans Paysâmes

il est prétexte à aborder (entre autres) :

- la réglementation dans les élevages : les contrôles, la réglementation

- l'arrêt maladie sur les fermes

- l'alimentation et la fracture alimentaire

- le parcours de la femme : de la technicienne porc (une des 1e en région) à la productrice d'oeufs bio

- l'acception sociale  : de la difficulté à produire bio dans les année 90

- la transmission et la diversification des activités


le portrait et les thèmes abordés